Un périple père-fille inestimable

Une chance incomparable de vivre un mois d’aventures entre nature et culture à l’autre bout du monde avec son père. Un voyage épique à la rencontre d’un pays passant de la glace au feu, des plages aux montagnes, des forêts luxuriantes aux paysages lointains de vallons verdoyants.  Un mois de découvertes quotidiennes, de surprises et d’étonnement. Voilà ce que j’ai vécu à l’automne 2016.

Depuis le début de l’année, je préparais tranquillement ma prochaine destination. J’avais en tête quelques choix de pays. Je désirais vivement choisir un 26e pays à visiter différents des autres, à la fois géographiquement, géologiquement et aussi d’un point de vue anthropologique. C’est toujours ce que l’on recherche, en réalité, de la nouveauté! Mes recherches se sont arrêtées dans le merveilleux monde de la Terre du Milieu, en Nouvelle-Zélande. J’étais prête à vivre une autre aventure en solo dans un pays qui m’était encore inconnu.

La plus belle surprise de cette préparation de voyage ne fut pas que je ne serais pas seule à faire ce voyage, mais que je serais finalement accompagnée de mon père. C’était pour lui une chance unique de réaliser un rêve. Âgé de 60 ans, il avait toujours rêvé de se rendre en Océanie. La langue, le temps et la vie en général ont fait que ce rêve était resté au rêve bien trop longtemps. Et voilà qu’une chance lui était offerte et il l’a saisi.

À partir d’Auckland, au volant de notre voiture de location,  les routes nous ont menés à l’extrême nord de l’île du nord jusqu’à l’extrême sud de l’île du sud.  Plages, dunes de sable, volcans, geysers, glaciers, chaînes de montagnes, forêts majestueuses, formations géologiques phénoménales, randonnées pédestres incomparables, culture maorie fascinante, faune impressionnante et une quantité incroyable d’autres découvertes fabuleuses, notre chemin nous a offert des trésors inestimables. Quatre semaines, 6000 kilomètres de route, deux îles et bien des aventures plus tard, nous repartions de la Nouvelle-Zélande avec des souvenirs qui ne s’effaceront pas de sitôt.

De retour de ce voyage épique, je réalise réellement à quel point je dois remercier  la vie de m’avoir donné la chance de pouvoir vivre ce périple avec mon père.

Photos: http://www.artmariejacques.com/voyages-2/nouvelle-zelande-pere-et-fille-2016/