Trek Kalaw-Inle au Myanmar

Partagez cet article!

 

Puisque j’ai reçu plusieurs demandes de conseils pour ce superbe trek au Myanmar, j’ai décidé d’en faire un article à lui seul.  Avant de partir dans cette aventure, j’ai eu moi-même beaucoup de questionnements sans nécessairement y trouver les réponses. J’espère que j’aiderai un peu ceux qui se préparent pour cette belle escapade de trois jours, ou encore que je donnerai le goût à certains autres de s’y lancer.  Je tiens  à préciser que certains blogues mentionnent que ce trek fourmille de marcheurs. Toutefois, je peux vous assurer que les seules fois que notre petit groupe de quatre a rencontré d’autres marcheurs c’était presque uniquement lors d’arrêts pour les repas du dîner.  Il nous est arrivé de croiser d’autres groupes sur le chemin, mais vraiment rarement.   Alors, voici le trek comme moi j’ai eu la chance de le vivre.

En arrivant à Kalaw en fin d’après-midi en autobus depuis Mandalay, je me rends directement à mon hôtel, le Dream villa Hotel (Réservé sur Booking.com), qui se trouve près des compagnies de trek et des marchés.  La dame à la réception a pris le temps m’expliquer comment fonctionnait la réservation des treks et m’a suggéré les meilleures compagnies.  C’est donc en suivant ses conseils que je fais mon magasinage des prix et des circuits tout en sachant que je ne voulais pas un gros groupe mais que je ne voulais pas non plus partir seule avec un guide.  J’ai choisi A1 pour le petit groupe de 4 marcheurs proposé et la réputation de l’entreprise.

Qu’arrive-t-il avec nos gros sac à dos?  La compagnie se charge de les livrer directement à l’hôtel que vous avez réservé à Lac Inle.

Quoi apporter? Le strict minimum dans un petit sac à dos: Crème  solaire en grande quantité, du papier de toilette, quelques produits d’hygiène, manteau de pluie, insecticide, chapeau ou casquette.  Ma suggestion: Lingettes en pastille compressée. Les douches seront des bols d’eau puisé à la main par vos hôtes, donc ça ne sert à rien d’apporter votre kit complet pour la douche.

Coûts pour le trek: Environ 50$-60$ pour les trois jours + les frais d’entrée de 10$ US sur le territoire du Lac Inle. Seront inclus tous vos repas et vos nuitées.


Environ 7 heures de marche, 27 kilomètres.

 JOURNÉE EN MONTAGNE!

Des paysages à couper le souffle

C’est le départ de Kalaw. Le paysage est magnifique et la température est avec nous. J’ai fait la connaissance de mes coéquipiers; 2 néerlandais et un espagnol. Notre guide Laso est très drôle. Pour dîner, dans une halte bien achalandée par d’autres marcheurs, on nous sert des  fajitas et des plats de fruits, avocats, soupe et chips. Le soir, nous couchions directement chez notre guide, au 2e étage de sa maison. Pour souper, nous avions une vraie tablée de rois à base de riz.  Nous étions vraiment au milieu de nulle part avec notre petite lumière au-dessus de notre table.  Autour de cette petite maison en bambou, c’était simplement la vallée, les champs et la forêt. Je crois que nous étions dans la première maison du village.  La toilette se trouvait de l’autre côté du chemin et la douche était un bol d’eau installé près de la table à manger.


Environ 8 heures de marche, 29 kilomètres.

 JOURNÉE DANS LES RIZIÈRES

Paysages à couper le souffle

Dès le début de cette deuxième journée ensoleillée, nous savions que le niveau de difficulté serait beaucoup plus élevé. Les deux pieds dans la bouette en partant, cette fin de saison de la mousson était bien présente dans les sentiers. Nous sommes partis vers 7h le matin et 1h30 plus tard, nous n’avions monté qu’une simple colline bien abrupte, mais avec toute la misère du monde à cause des conditions. Par chance, le reste du trajet pour la journée était beaucoup plus sur le plat que la veille. Le soleil s’est vite caché pour laisser place à de lourds nuages. Des paysages exceptionnels de collines et de rizières, mais avec un bon moment de pluie  juste à temps pour la pause du dîner dans un refuge.

Tout le long de la route, nous avons croisé des banians, un arbre sacré qui peut prendre des proportions gigantesques. Il est magnifique!  Personne ne peut le couper, ce qui aide grandement à sa longévité. Il est utilisé par les guérisseurs pour soigner certaines maladies. Vous pourrez aussi remarquer sur les photos que nous avons tous des bâtons de marche. Notre guide Laso a décidé de nous en fabriquer en cours de route avec des bambous. Pour la nuit, nous avons droit a un plancher super confortable au 2e étage d’une maison en brique. La dame qui nous hébergeait avait pris soin de nous mettre à chacun des filets pour les moustiques.


Environ 4.5 heures de marche, 17 kilomètres et 1 heure de bateau.

JOURNÉE DE DESCENTE VERS LE LAC

Le Lac Inle au loin

La troisième journée est de loin la plus facile. Le chemin est en grande partie en descendant et il est partagé entre chemin d’argile, forêt et route. Le panorama est encore une fois exceptionnel. Un regain d’énergie se présente une première fois lorsque nous devons nous arrêter pour payer les droits d’entrée sur le territoire du Lac Inle (prévoir 10$ US), et une seconde fois lorsque nous commençons à apercevoir au loin la vallée du lac et la ville. Nous avons dû toutefois changer de guide à mi-chemin car Laso avait appris ce matin-là le décès de son père.  C’est donc avec un nouveau guide (son nom m’échappe) que nous avons poursuivi notre chemin jusqu’au lac où nous sommes arrivés vers 13h après un dernier repas entre marcheurs. 

FIÈRE DE L’AVOIR FAIT!


Autres articles sur le Myanmar

Myanmar, mes conseils | http://www.artmariejacques.com/myanmar-conseils/

Mon voyage au Myanmar |http://www.artmariejacques.com/voyages-2/myanmar-2017/


Partagez cet article!